Changer sa vie #2: définir son job de rêve

Changer sa vie #2: définir son job de rêve

Bonjour tout le monde!

Aujourd’hui je suis ravie de revenir avec vous sur la thématique qui me tient tant à cœur: la reconversion professionnelle. Si vous avez loupé la première étape c’est par ici que ça se passe. On y parlait ensemble de comment faire le point sur son parcours et définir ce qui était essentiel pour la suite. Est-ce que vous aviez simplement besoin de casser votre routine ou bien d’effectuer un changement radical? A partir de là nous pouvons donc passer à la seconde étape: identifier vos rêves. Vous avez décidé de changer, mais par où commencer???

Méthode pour trouver votre job de rêve

Pour cette étape je vous conseille de vous munir d’un cahier. En effet, des idées peuvent fuser et il est toujours bon d’en garder une trace! Commencez par vous poser une question: SI JE N’AVAIS AUCUNE LIMITE (familiale, financière, scolaire, temporelle), QUEL SERAIT MON RÊVE? Car oui nous parlons bien ici de RÊVE, je ne vous propose pas de trouver un futur job alimentaire ou un “en attendant” (attendre quoi, d’ailleurs?!). Je vous parle de votre job de rêve, celui pour lequel vous vous lèverez avec joie et enthousiasme, que l’on soit lundi, vendredi ou dimanche.  Celui où vous vous demanderez chaque jour avec excitation  “qu’est-ce que je vais accomplir aujourd’hui?”

A cette étape vous vous direz peut-être que vous n’avez pas de rêve, aucune passion. Je vous comprends car il y a encore quelques mois j’étais comme vous: déconnectée de moi-même. Ne sachant plus qui j’étais ni ce qui me faisait vibrer. Je “survivais”, sans but précis, me laissant porter, subissant presque. Je n’avais aucune ambition, ne me projetais pas. Vous m’auriez demandé: “tu te vois où dans cinq ou dix ans?”, j’aurais été incapable de vous répondre. Parce que je ne me voyais pas, ne m’imaginais pas, ne me rêvais pas. Jusqu’à ce que je me reconnecte à mes passions: la lecture, l’écriture, la relation humaine.

Si vous ressentez ce vide intérieur, prenez votre cahier, et écrivez ce que vous aimez, ce qui vous fais vibrer. N’hésitez pas à remonter loin dans vos souvenirs, car vos rêves profonds remontent à votre enfance. Enfant, vous saviez ce que vous aimiez. Et bien souvent vous le faisiez, naturellement. Il y avait même peut-être un métier qui vous faisais rêver? Chanter, marcher dans la nature, écouter de la musique, monter à cheval, échanger avec les autres,… Notez tout ce qui vous fais vous sentir bien, ne vous imposez aucune limite!

N’hésitez pas aussi à faire des tests, notamment le test MBTI qui est un test que l’on retrouve dans les bilans de compétences, ou celui-ci qui est très bien également! Je vous en trouvé deux autres que j’aime beaucoup par ici. Car parfois au-delà de l’aspect professionnel on peut avoir besoin de savoir qui l’on est, avant de se demander ce qu’on aime….

Sur votre cahier répondez aux questions suivantes: Quel est mon job idéal (en noter tous les aspects: lieu, horaire, nombre de collègues s’il y en a, à votre compte ou non, salaire, déplacements, etc…)? Quelles sont mes forces, mes facilités, mes dons, mes talents particuliers (ce que je fais bien naturellement sans avoir à faire beaucoup d’efforts)?

Avec tout ça vous devriez déjà avoir une bonne base pour commencer à cerner votre job de rêve!

Faites-vous confiance!

Là encore attention: trouver votre job de rêve ne signifie pas que vous n’aurez plus à faire face aux difficultés. Les difficultés font partie de la vie, mais si vous devez les surmonter pour continuer à vivre votre rêve, croyez-moi , vous y parviendrez!

Quand j’ai trouvé mon job de rêve deux obstacles principaux sont dressés sur mon chemin:

-le coût de la formation

-la difficulté à en vivre par la suite (je vous laisse imaginer la tête de ma conseillère Pôle Emploi quand je lui ai annoncé mon projet de reconversion!)

Alors au début, j’ai laissé tomber, tant pis. J’ai cherché des alternatives, -ce que je pourrais faire d’autre mais qui ressemblerait un peu quand même- , et après quelques semaines j’ai dis m***e! Je sentais que ma première idée était juste, elle résonnait en moi. Alors j’allais trouver un moyen de financement, et j’allais prendre le risque de croire en moi, pour une fois, et de me challenger. Je me suis dis qu’après tout, plus j’envisageais l’échec et plus il était susceptible de survenir. Alors que si s’agissait comme si cette possibilité n’était pas envisageable…. elle ne se produirait sans doute jamais!

Si vraiment vos difficultés vous paraissent insurmontables, demandez-vous s’il n’y a pas quelqu’un , sur cette planète, qui s’est retrouvé face aux mêmes difficultés et qui a réussi malgré tout? La réponse à cette question sera toujours oui. Si quelqu’un d’autre, avec les mêmes paramètres de départ en a été capable, vous l’êtes aussi. Point.

Cette seconde étape est primordiale. Votre job de rêve ne vous surgira peut-être pas instantanément au visage, vous pouvez avoir besoin de mûrir vos idées, vos pistes. Souvent cela prend même plusieurs mois, et c’est normal. Vous entamez à travers tout ce processus une profonde remise en question. Ne soyez pas pressé. Prenez le temps nécessaire, ce ne sera en aucun cas du temps perdu.

J’ai pu constater, dans mon propre processus de reconversion et chez ceux qui l’ont également expérimenté, différentes étapes:

– le “temps de pause“, en gros vous sortez la tête de l’eau pour reprendre votre souffle. C’est le moment où vous réalisez que votre travail actuel ne vous correspond plus. Il correspond à mon premier article: faire le point.

-le “temps de réflexion“. C’est selon moi le moment qui va être le plus long, car vous pouvez passer par différentes phases. Il est possible que vous remettiez sans cesse votre projet de reconversion en question en vous disant que “finalement votre job actuel n’est pas si pire”.

C’est ce qu’on pourrait aussi appeler “l’autruche”; quoi de plus réconfortant que de garder la tête enfouie dans un petit trou rassurant, et de plus effrayant que de la sortir de là pour découvrir le monde qui nous entoure?! C’est votre zone de confort: ce petit cocon bien rôdé où il ne vous arrive jamais rien d’inhabituel, ou si peu! Si vous décidez que vous y êtes bien et qu’après tout pourquoi prendre des risques et changer ses habitudes, alors restez-y. Mais vous risquez d’avoir des regrets, un jour ou un autre. Et à choisir entre le changement et les regrets, mon choix est vite fait!

 

Tu as aimé cet article? Épingle-le sur Pinterest!

job de reve

 

Pendant ce “temps de réflexion”, vous allez cerner votre job de rêve , et décider (ou non) de vous engager dans cette voie. Cet article se situe en plein dans cette phase, nous allons donc en rester là pour le moment.

Je vous retrouve très bientôt pour la suite!

Edit: vous pouvez d’ores et déjà vous procurer mon ebook sur la reconversion, en ligne sur Amazon depuis le 25 janvier! Il  s’adresse à tous ceux qui envisagent une reconversion professionnelle sans savoir par où commencer ! Pour cela il vous suffit de cliquer ici

 

Comme d’habitude j’espère que cet article vous a plu et qu’il vous aura aidé si vous êtes vous-même dans cette situation! N’hésitez pas à partager vos témoignages en commentaire, je me ferais une joie d’y répondre!

Rating: 5.0/5. From 3 votes.
Please wait...

13 thoughts on “Changer sa vie #2: définir son job de rêve”

  • Hum, j’aime beaucoup cet article qui peut rassurer les personnes perdues dans leur avenir pro. C’est cadrant, avec de petits exercices ludiques et bien pensé ! J’ai toujours très courageux les gens qui se lançaient dans une nouvelle aventure, quelle force !
    https://la-parenthese-psy.com/

    No votes yet.
    Please wait...
    • Merci beaucoup Linemourey pour ce gentil commentaire!
      Belle journée 😘

      No votes yet.
      Please wait...
  • Yeah ! Ça c’est un sacré sujet ! Et c’est surtout une sacrée réflexion où parfois on se sent vide de tout. On a même l’impression qu’on aime plus rien (ça suit souvent la phase “on aime tout”).
    En tous cas, je te rejoins, cette phase de réflexion est indispensable même si on a l’impression de perdre notre temps.

    No votes yet.
    Please wait...
  • C’est un chouette article qui amène à la réflexion et au retour sur soi-même… Et ça fait du bien ! Merci 🙂

    No votes yet.
    Please wait...
    • Merci beaucoup Prunette!

      No votes yet.
      Please wait...
  • Très inspirant… Dommage que vous ayez dû mener ces réflexions seule.

    No votes yet.
    Please wait...
    • Merci! Avec le recul pas vraiment, ça m’a permis de créer mon ebook, avec tout ce que j’aurais aimé lors de mon envie de reconversion! Créer ce qu’on a pas pour aider les autres, voilà ce que cette expérience m’a poussé à faire!

      No votes yet.
      Please wait...
  • je me retrouve tellement dans ce que tu décris ! merci pour ce partage, je me sens moins seule dans ma traversée du désert !

    No votes yet.
    Please wait...
    • je t’en prie, merci à toi c’est le but de cet article 😉

      No votes yet.
      Please wait...
  • Bonjour, je viens de découvrir ton blog que je trouve très instructif et “zen” je sais pas trop comment dire lol ^^ Sur ce sujet de la reconversion, j’ai franchi le pas il y a 5 ans avec une amie, nous avions ouvert notre propre boutique. Nous étions pleine d’entrain et bonne énergie. Une expérience formidable ! Seulement nous avons dû fermer boutique car malheureusement le succés n’a pas été au rendez-vous : difficile de se retirer un salaire convenable malgré toutes nos actions et sur la durée cela devenait trop compliqué. Ce que je retiens de tout ça en tous cas c’est que malgré tout je suis fière d’avoir oser ! Même si je me suis clairement plantée mais au moins pas de regrets. Après il y a des choses que j’aurais fait différemment maintenant avec le recul. Si je peux me permettre quelques petits conseils ^^ : je pense que j’aurais dû d’abord garder mon travail salarié avant de me lancer complètement (comme on dit : toujours se tenir d’une autre main). Cela permet de tester déjà si cette nouvelle expérience convient et vous permet des garanties financières (faut bien payer ses factures lol ^^). Ensuite, même si ce projet vous concerne personnellement, il ne faut pas oublier que ça se répercute aussi sur votre entourage (conjoint, parents….). L’entourage doit aussi être “intégré” dans votre projet (votre conjoint peut-il assumer dans un premier temps financièrement si besoin ou au niveau de votre organisation familiale qui peut être chamboulée : enfants, écoles…). Enfin voilà désolée, c’est long mais c’est une étape de vie importante pour l’avoir vécue ^^

    No votes yet.
    Please wait...
    • Bonsoir Florence, et merci beaucoup!
      Ton témoignage est très intéressant, et c’est justement ce sur quoi je mets l’accent dans mon ebook: la pérennité du projet! Avoir de beaux rêves c’est chouette, pouvoir les concrétiser c’est génial, les faire durer dans le temps c’est le top! Alors avant de se lancer corps et âme dans un projet bien entendu il est nécessaire de tout anticiper, surtout l’aspect financier sans quoi il risque de s’écrouler très vite. Mais comme tu le dis si justement ça t’as permis de tirer de belles leçons de cette expérience, et si c’était à refaire tu ne referais plus les mêmes erreurs! Et la fierté de t’être jeté à l’eau et d’avoir osé n’a pas d’égal!
      Bonne route à toi pour la suite, merci beaucoup pour ce beau témoignage!

      No votes yet.
      Please wait...

Merci pour votre commentaire!

%d blogueurs aiment cette page :