Arrêter la cigarette en douceur

Arrêter la cigarette en douceur

Bonjour tout le monde!

Vous n’êtes pas sans savoir que le mois de novembre est le mois sans tabac, une initiative lancée par tabac info service : “#MoisSansTabac, c’est un défi collectif qui propose à tous les fumeurs d’arrêter pendant un mois avec le soutien de leurs proches”. En effet, au bout d’un mois d’arrêt les chances de reprise seraient divisées par 5.

person-731484_1920

 

Personnellement je n’ai pas testé cette technique, bien que je trouve que c’est une bonne initiative et que le fait de faire partie d’une communauté peut être très motivante. Il m’arrive de fumer une cigarette de manière occasionnelle, car je n’aime pas vivre dans la contrainte, Donc si j’en ai VRAIMENT envie, je me l’autorise. Mais elle doit être méritée et mûrement réfléchie.

Je vais donc vous parler de ma consommation et des astuces que j’ai mises en place pour arrêter. J’ai commencé à fumer à 17 ans, vous connaissez le vieil adage: “on n’est pas sérieux quand on a 17 ans”…. Comme tous les ados j’ai commencé sans trop savoir pourquoi, sans doute par opposition à mon cadre familial, j’étais une ado plutôt rebelle et j’aimais bousculer les cadres. Je n’ai jamais été une grosse fumeuse à fumer un paquet par jour pendant dix ans,  j’ai bien conscience que mon arrêt en a été facilité. Mais j’ai tout de même fumé pendant 12 ans, ce qui n’est pas rien. Au début je me souviens que parfois je m’arrêtais des semaines entières, pour me prouver que “je maîtrisais la situation” (hum hum….). Puis j’ai arrêté d’essayer (et non pas essayé d’arrêter, notez la nuance!)

J’allumais donc ma première cigarette dès le matin, et étais bien souvent entourée d’ami(e)s fumeurs.

Puis, il y a quelques mois, j’en ai eu MARRE. S’il y a bien une chose qui est complètement inutile et dans laquelle on met de l’argent pour détruire sa santé, c’est bien la cigarette. On le sait tous, mais on le fait quand même. Encore une histoire de mental, me direz-vous….

smoke-731152_1920

J’ai donc fais le point sur ma situation de fumeuse. J’ai analysé les moments où j’étais le plus soumise à la tentation:

  • le stress
  • la colère
  • les sorties

J’avais donc aussi bien associé la cigarette à des moments agréables que désagréables. Elle me donnait l’illusion de “décompresser” pendant les moments difficiles, de rendre la situation plus gérable. Lors des soirées c’était différents, la tentation était grande parce que j’étais entourée de fumeurs.

J’ai donc mis en place de petites astuces pour m’aider:

  • si je sens l’envie monter, j’attends 1h. Si dans une heure l’envie est toujours là, alors je m’y autorise. Et bien souvent 1h après je n’y pense plus du tout.
  • Quand je m’y autorise, je ne fume qu’une demi cigarette
  • analyse des contextes de consommation
  • remplacer l’envie par une activité qui focalise l’attention (dans mon cas je fais des mandalas)
  • s’interdire de fumer sur les lieux du quotidien (chez soi, en voiture et au travail). Il faut que le fait de vous autoriser à fumer soit lié à une contrainte (ex: descendre 5 étages et aller dehors)
  • tenir un carnet de consommation. Je note sur un carnet à chaque fois que je fume une demi cigarette, ça me permet d’avoir une vue d’ensemble sur ma consommation
  • ne pas avoir de paquet à disposition, juste une “cigarette de secours”. Rien de pire que d’avoir un paquet qui traîne si la tentation est grande. J’avais donc toujours une cigarette “au cas où”, en cas de crise. Mais c’est tout.
  • et comme je vous l’ai dis, bien que ça puisse paraître contradictoire: ne pas m’en empêcher si j’en ai VRAIMENT envie.

Bien entendu si vous ressentez le besoin de vous faire aider, il y a des solutions diverses et variées: l’hypnose, la sophrologie, les applications pour smartphone, les huiles essentielles, les patchs, la cigarette électronique….. N’hésitez pas à en cumuler plusieurs pour optimiser vos chances!

Tu as aimé cet article? Épingle-le sur Pinterest!

arreter la cigarette en douceur

Arrêter de fumer demande clairement de la volonté, il faut que vous soyez VRAIMENT motivé. Fixez vous des objectifs réalisables en fonction de votre progression. Soyez honnête avec vous-même: ça risque d’être difficile. Mais vous allez y arriver.

Et vous, quelles ont été vos techniques pour arrêter? Y a t-il une méthode que vous avez découverte et qui a particulièrement bien fonctionné ?

No votes yet.
Please wait...

0 thoughts on “Arrêter la cigarette en douceur”

  • Très interessant ton article, moi même fumeuse j’aimerais beaucoup essayer d’arrêter cette consommation excessive…
    Je prend en notes tes conseils, merci à toi.
    Des bisous !

    No votes yet.
    Please wait...
    • Merci Célia, l’idéal est de prendre des astuces et de te créer ton propre « programme », que tu pourras adapter en fonction de tes progrès. Ne lâches rien tu vas y arriver! Bisous à toi!

      No votes yet.
      Please wait...
  • tout comme toi, je note chaque achat de paquets, de recharge pour la vopteuse et quand je l’a recharge. sur un mois j’ai diminué d’un tiers ma consommation.
    Pareil j’arrête la cigarette du trajet, celle où j’attends le bus, en bref la cigarette vraiment inutile.
    je ne fume pas le matin avant 10/11h et quand je ne travaille pas c’est souvent l’après midi.
    des petites astuces qu nous aide au quotidien. Je vais essayer l’attente d’une heure.
    Merci pour tes conseils.

    No votes yet.
    Please wait...
    • C’est génial Yasmine courage!!! Là où je vois qu’il y a un réel progrès c’est que je ne pense même plus à fumer, alors que mon compagnon est fumeur!
      Après c’est à chacun de s’adapter à son propre fonctionnement et à ses habitudes !
      Belle journée à toi 😘

      No votes yet.
      Please wait...
      • Merci, oui l’importance est d’y arriver 😊 bon week-end 😘

        No votes yet.
        Please wait...

Merci pour votre commentaire!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :